samedi 15 février 2014

Bilan 2013

L'heure est venue de faire le bilan de 2013, avec un mois de retard, mais c'est vraiment important pour moi de le faire car 2013 m'a paru être une année très difficile, et pourtant elle m'a apporté beaucoup sur le plan personnel. Et sur le plan professionnel, même si mes désirs ne sont pas encore comblés, rien n'est resté figé.

Alors 2013, pour moi, c'est...
• Un nouvel amour : le hula hoop,
• La fin de l'histoire la plus chaotique de ma vie, et des moments très difficiles mais qui m'ont permis d'ouvrir les yeux et de me rendre compte que je valais mieux que ça et qu'il me fallait faire un travail sur moi,
• Une page que je n'ai jamais pu écrire avec mon Versaillais et que j'ai enfin réussi à tourner après deux années, ça a été douloureux puis il m'a fallu un moment pour faire le deuil d'une histoire qui n'a jamais commencé, mais c'est pour mon bien que j'ai renoncé à lui,
• Mon retour dans l'Ouest,
• Ma meilleure amie qui m'annonce qu'elle se marie et me demande d'être son témoin,
• La naissance de ma filleule,
• Du bénévolat, une expérience courte mais gratifiante,
• Quelques personnes trop néfastes à qui j'ai dis adieu, pour mon plus grand bien, et tout va mieux désormais (on avance mieux sans boulets),
• L'obtention de ma licence pro à distance et avec mention,
• Une très belle rencontre... ♥ (et du vin chaud sous la pluie, ça m'a marqué ),
• Et des amis toujours aussi présents, sur qui j'ai pu compter quand j'ai traversé quelques moments difficiles, des amis qui ont su me rappeler qui je suis, avec qui j'ai pu rire parfois jusqu'aux larmes, avec qui j'ai partagé des moments exceptionnels.

Par choix, je décide de ne me concentrer que sur ce qu'il y a eu de positif cette année. Déjà parce que cela me permet de me sentir mieux, de me rendre compte que cette année n'a pas été si désastreuse (au contraire !) et je pense que quitter 2013 le cœur léger me permettra de commencer 2014 de plus belle. Mais également parce que je sais que dans quelques années, ce sont ces moments-là qui resteront et que les grands moments douloureux ne seront qu'un lointain souvenir.

Image from We ♥ it.

Et comme cela fait à peu près un an que j'ai débuté ce blog, j'aimerais faire également un bilan rapide quant à certains articles que j'ai écris durant cette année.

Initialement, ce devait être le fil rouge de mon blog, et pourtant, même si je n'ai jamais perdu de vue ces objectifs, je n'en ai pas vraiment parlé donc c'est l'occasion ou jamais. Alors déjà, le projet C. n'a plus vraiment lieu d'être. J'ai fini par le rencontrer, nous avons passé une très agréable soirée ensemble en toute amitié en septembre. Il m'avait complètement broyé le cœur peu de temps après le début de ce blog, et ça a été difficile, mais je suis parvenue à renoncer à lui. A présent, il a quelqu'un dans sa vie, j'ai quelqu'un dans la mienne, et nous sommes heureux l'un pour l'autre (enfin, je le suis pour lui et il semble l'être pour moi).
Concernant mon accomplissement personnel... j'ai obtenu ma licence pro, j'ai trouvé du travail (même si ce ne fut que temporaire mais la machine est lancée à présent, j'y crois !). Je me suis mise au hula-hoop (et j'ai quatre cerceaux à présent). Je ne me suis toujours pas mise au code et au permis mais c'est prévu pour très prochainement. Quant à la guitare, elle est toujours aussi délaissée. J'ai pris soin de moi et de mon cœur, mes amis l'ont fait encore mieux que moi également. Je sais qu'il y a encore énormément de travail à faire concernant ma confiance en moi mais j'ai une bonne estime de moi, et j'accepte mieux mon corps.

L'an dernier, j'ai fais un vœu de célibat avec Cathy et Adeline. Aucune de nous n'a tenu un an, et nous savions, en faisant ce vœu, qu'il y avait de fortes chances que nous n'allions pas jusqu'au bout. D'ailleurs, je l'ai même largement trahi en m'inscrivant sur un site de rencontre (je déculpabilise en me disant que je n'ai pas été la première des trois à faire ça ). Mais je ne le regrette pas du tout. Ce vœu devait me permettre de me poser, de revenir sur certains points qui auraient pu être néfastes à toute éventuelle relation à venir. J'ai pu évoluer seule un peu mais je pense que cela ne suffisait pas, que je devais prendre conscience de mes erreurs pour ne pas les réitérer. Le peu de rencontres que j'ai fais sur ce site m'ont permis de travailler encore davantage sur moi, de me rendre compte que j'avais perdu de vue ce que je voulais et que je n'étais attirée que par un type d'homme qui ne me convenait pas du tout. C'est au moment de cette prise de conscience que mon Loup est entré dans ma vie, et qu'on a su s'apprivoiser et se séduire petit à petit. Au fil du temps, et ce avant même qu'on n'officialise notre relation, il n'y avait plus que lui pour moi et moi pour lui. Tout n'est pas parfait, rien n'est jamais idéal, mais il est celui qu'il me faut et je sais que je ne fais pas d'erreur avec lui. Et mieux encore, je sais à nouveau qui je suis, où j'en suis, et ça je l'ai trouvé seule (à l'aide de mes amis et mes expériences vécues cette année), sans avoir besoin d'un homme pour ça et c'est avant tout ce que je voulais.
Mon vœu de célibat aurait dû prendre fin entre le 26 mars 2014 à 23h59 et le 27 mars 2013 à minuit.

En relisant ceci et en sachant comment les choses ont tourné par la suite, je me rends compte que j'étais encore attachée à lui (plus amoureuse, mais attachée) et que ça ne pouvait pas durer. Je connaissais ses défauts et je me demande comment j'ai pu accepter de subir certaines marques d'irrespect qu'il avait envers moi ; peut-être parce que dans ses moments gentils, il savait être vraiment quelqu'un de bien, mais aussi parce que j'avais du mal à accepter qu'on ne fasse plus partie de la vie l'un de l'autre. Oui, j'avais finalement un peu plus de mal que je ne le pensais à m'en passer, et le fait de rester dans le même appartement jusqu'à mon déménagement dans l'Ouest (4 mois quand même...) n'a aidé en rien. Puis je suis partie et nous discutions parfois agréablement. Jusqu'au jour où il m'a viré de sa vie (j'en parle ici). C'est à ce moment là que j'ai réalisé que j'avais tourné la page, je m'étais rendu compte qu'il ne m'apportait pas tellement, et surtout j'ai trouvé sa réaction si ridicule que ça ne m'a pas dérangé qu'il me jette comme ça.
Depuis, il a tenté de reprendre contact en vain. Je lui ai parfois répondu, par politesse, quand c'était vraiment nécessaire (par exemple quand il est venu me dire bonjour devant des amis à un concert, ou quand il m'a demandé des nouvelles de mon octodon ou félicité pour ma licence pro, je me voyais mal l'ignorer, et j'ai même été gentille en lui souhaitant un bon anniversaire, lui a zappé le mien mais il l'oubliait déjà quand nous étions ensemble jusqu'à ce que Facebook le lui rappelle ), mais je l'ai ignoré purement et simplement chaque fois qu'il me racontait sa vie. Il existe, et nous en restons là, voilà le point final. Juste pour le plaisir, cependant...
Je pense qu'il est bon que j'écrive ça ici, à ce jour. Cela pourra me revenir à la figure comme un boomerang plus tard, quand les choses et moi-même auront évoluées.
On rigole un bon coup ? 


Voilà, je pense avoir fais le tour avec ce bilan. Je vous souhaite un agréable week-end et je vous retrouve très vite ici, promis !

La photo n'est pas de moi, je ne sais plus où je l'ai trouvé ni de qui elle est. S'il s'agit de votre photo, merci de me le signaler !
This picture is not mine, but I don't remember where I found it and who made it. If it's yours, thanks to notify me!

mercredi 5 février 2014

Mes plus belles aventures avec PE.

Aujourd'hui, j'ai décidé de vous narrer mes aventures avec cet organisme si cher au cœur des demandeurs d'emploi... inutile de le nommer, vous savez de quoi je parle. ;)

Inscrite une première fois en Lorraine après la fin de mes études, j'ai quitté la liste des demandeurs d'emploi (bien que cherchant toujours) pour reprendre des études à distance. Suite à cette année d'études à distance achevée avec brio, me voici donc à nouveau dans les rangs du PE. Logeant pour une période indéterminée (qui sera finalement très courte, n'excédant pas un mois) en région parisienne, je m'inscris donc en région parisienne et il me manquait des pièces justificatives qui étaient dans mes cartons chez mes parents, donc mon dossier de demande d'allocation était en attente. Bon, jusqu'ici c'est normal. De retour chez mes parents sur du long terme, je déclare mon changement d'adresse, et change donc de PE. Je crois même que je n'étais plus inscrite à ce moment-là, car je n'avais pu me rendre à un rendez-vous (PE radie plus vite que son ombre, même quand on prévient).

C'est là que ça devient amusant... Je reçois donc mon nouveau numéro d'identifiant (car qui dit changement de PE dit changement d'identifiant et de mot de passe) mais... pas de mot de passe. Ceci se passe en septembre 2013.
De septembre à décembre 2013, j'ai donc régulièrement appelé le 3949 pour demander mon mot de passe, et un rendez-vous. En principe, quand on s'inscrit ou se ré-inscrit, on a systématiquement un premier rendez-vous avant même l'attribution d'un conseiller. Chaque fois, c'est le même dialogue.

PE : On ne peut pas vous donner votre mot de passe.
Moi : Mais, je m'actualise comment, du coup ?
PE : Vous allez le recevoir par courrier.
(NB : je l'ai reçu en décembre... Mais je n'ai eu aucun souci d'actualisation entre septembre et décembre donc je suppose qu'ils m'actualisaient eux-même quand j'appelais. En fin de compte, je finis par tomber sur une conseillère au 3949 qui me conseille de me "tromper" trois fois sur mon mot de passe pour en recevoir un nouveau par sms et par courrier, et ça a marché.)
Moi : Et pour mon rendez-vous ?
PE : Vous allez recevoir un courrier la semaine prochaine, votre rendez-vous est fixé, on ne peut pas vous dire quand exactement mais vous allez recevoir un courrier.
(NB : concernant mon rendez-vous, je reçois un jour une lettre de PE m'annonçant qu'une conseillère m'a été attribuée, et je découvre, dans la foulée, une attestation de premier rendez-vous dans mes documents sur le site du PE. Sauf que... je n'ai jamais eu ce rendez-vous. Ils sont magiques.)

Je ne suis pas sensée le dire car elle pourrait, paraît-il, avoir des problèmes, mais après tout je ne cite personne. La fille d'une connaissance à ma mère travaille dans cette antenne PE, et elle a vérifié mon dossier et a réussi à débloquer les choses. En fait, suite à un bug informatique (...) je n'étais pas sur la liste des personnes à recevoir. C'est une chose dont le 3949 ne s'est jamais rendu compte malgré mes appels.
Nous sommes donc mi décembre, je suis désinscrite puis réinscrite à nouveau, la procédure est relancée et j'ai un rendez-vous fixé fin janvier. Un dossier de demande d'allocations m'est envoyé, je le renvoie avec les pièces demandées, tout va bien.

Mais... réinscrite par PE fin décembre (vers le 20), pour le coup c'est de ma faute, - mea culpa - j'ai considéré que je n'avais pas besoin de m'actualiser pour le mois de décembre car je venais juste d'être réinscrite. Mais PE considère que j'aurais pu travailler entre le 20 et le 31 (ce qui est d'ailleurs le cas), et que je dois donc m'actualiser, et j'avoue que ça ne m'a pas percuté une seule seconde *boulet*. En principe, il n'y a pas de problème, je reçois une alerte me signalant que je dois m'actualiser, nous sommes d'accord. Et c'est le cas, je reçois le 18 janvier une alerte me disant de m'actualiser impérativement avant le 17 janvier...

Bref, j'ai rappelé le 3949, ils m'ont expliqué pourquoi j'aurais dû m'actualiser même si je venais de me réinscrire. Radiée à nouveau, réinscrite à nouveau, PE a reçu mon dossier de demande d'allocation et m'envoie de gentils sms pour me tenir au courant, il semblerait que cette fois-ci soit la bonne. Et encore, je m'estime heureuse car ils sont en train d'étudier ma demande d'allocations, ils ne me l'ont renvoyé qu'une fois (sur un malentendu que j'ai éclaircie) et ne me l'ont pas perdu. Bien sûr je me suis actualisée pour janvier même si je venais de me réinscrire, j'ai compris la leçon. Ah oui... et tout ça en sachant que je n'ai pas le droit au chômage en principe (je n'ai pas encore assez travaillé...).

Dernier petit ajout, je viens à l'instant de recevoir une lettre de PE me disant qu'il manque une pièce à mon dossier. Il s'agit de la même pièce qu'ils me demandaient lorsqu'ils m'ont renvoyé mon dossier, je l'ai ajouté en précisant que ce contrat en question n'est pas déclarable et que je n'ai pas encore eu de bulletin de salaire mais ils me le demandent à nouveau quand même. C'est parti pour un renvoi des mêmes pièces en expliquant à nouveau la situation...

PE, c'est un peu comme obtenir le laissez-passer A-38 dans la Maison qui rend fou.

Les Douze Travaux d'Astérix, la Maison qui rend fou.
L'image vient des Douzes Travaux d'Astérix. This picture is from The Twelve Tasks of Asterix.

lundi 3 février 2014

Welcome back

J'ai toujours blogué irrégulièrement, et je m'étais dit que ce challenge de Noël serait idéal pour me faire poster plus régulièrement mais je me suis encore laissée prendre par ma légendaire procrastination. Mea culpa. Entre mes derniers moments avec mon Loup, puis le travail (assez prenant, période de Noël oblige), et encore une fois ma légendaire procrastination.

Bref, Noël est vite arrivé, et la journée n'a pas été joyeuse à tous points de vue. Les bons souvenirs restent, les autres sont enfouis au fond de moi et je n'y songe plus. Mais sur le coup, écrire sur Noël, de manière enjouée, et avec du retard, j'avoue que cela ne me motivait pas vraiment.

Puis j'ai perdu ma grand-mère, et ça a été difficile. J'ai passé quelques semaines difficiles, et ça va mieux mais il y avait des moments de grande déprime. Mais le travail me change les idées, et mes proches étaient là pour me soutenir.

Nous sommes déjà en février, c'est dingue comme le temps passe vite. Aujourd'hui, cela fait un mois que ma grand-mère s'est endormie paisiblement et a rejoint mon grand-père, dans la plus grande douceur. Quelque part, c'est ce qu'elle a toujours souhaité depuis qu'il est parti.

Alors aujourd'hui, j'abandonne officiellement l'idée de terminer ce challenge de Noël pour 2013 (parce que là, ce serait ridicule que je poste avec autant de retard) (mais si vous le refaites en 2014, les filles, j'en suis !), mais je suis de retour et je vous adresse, en souvenir de ma grand-mère, petit bout de femme avec un sacré caractère, mon plus grand sourire.

(Et je vous souhaite avec énormément de retard une belle année 2014 !)